Les clans et les lignées

Les clans

Les Julii

Voir article complet : Les Julii

Les Julii forment le clan romain par excellence : ils sont les premiers et sont ici chez eux : ils sont les maîtres de l’Empire et imposent à tous presque naturellement leur domination. Trois lignées historiques sont reconnues comme fondatrices de la Camarilla : Les légionnaires Furii, les prêtres Flaminii et les sénateurs Valerii.

Les Mekhet

Voir article complet : Les Mekhets

ont émergé des ténèbres égyptiennes après des millénaires de secret, leur aversion pour l’ignorance en ont fait des philosophes aux réflexions particulièrement affinées et des érudits de choix sur les questions divines.

Les Daeva

Voir article complet : Les Daeva

Les Daeva, originaires des cités héllènes, usent et abusent de leur charisme quasi-divin pour répondre à leurs perversités : nul ne résiste aux plaisirs qu’ils savent procurer et agiter.

Les Gangrels

Voir article complet : Les Gangrels

Les Gangrels, brutes sauvages issus des royaumes barbares acceptent entièrement la Bête comme leur nature propre, et ont historiquement constitués les rangs de la Legio, dont ils sont la colonne vertébrale.

Les Nosferatus

Voir article complet : Les Nosferatus

Les Nosferatus portent sur leur corps la nature monstrueuse que chacun tente de refouler : la perversité intérieure des Daeva ou la folie cachée des Julii s’extériorise. Ils sont haïs pour cela : rejetés dans la nécropole, ils creusent tantôt les galeries, et rejoignent tantôt les troupes armées.

Les lignées julii

Le sang est mystérieux : il peut s’adapter, se transformer, et fonder ainsi des déclinaisons des clans qui se font une culture propre, et partagent un lien très fort. Trois familles du clan julius ont ainsi fondé Rome et se sont développées à partir du sang de Julius Senex.

  • Les Valerii

Les Valerii contrôlent la mascarade, cultivent animalisme et maîtrisent un réseau de hiboux qui leur permet d’observer les bris de masca. Ils développent une affinité particulière avec les animaux et tendent à contrôler la surface : ils décident de qui s’installe où, des droits de nourriture, et contrôlent les lieux publics de l’Urbs. La plupart sont aedile ou quaestor.

  • Les Furii

Les Furii cultivent domination et dressent le cœur d’une armée de super goules qui accompagnent les légions romaines dans l’expansion impériale. Ces goules se comptent entre une et deux centaines, une dizaine d’entre elles suffisent à nettoyer une région une fois que les refuges ont été identifiés, puisqu’elles agissent de jour. Une dizaine d’entre elles accompagnent généralement la Legio. Comme tout mortel, rien ne garantit par contre que ces goules survivent dans la Nécropole (il y a de fortes chances pour qu’elles soit trucidées pour éviter un pouvoir trop grand des Furii dans le sous-sol).

  • Les Flaminii

Les Flaminii étreignent exclusivement des femmes. Nées d’une infante vestale condamnée à mort pour avoir pêché, à tort, les Flaminii dominent le culte des Augures et plus particulièrement le Culte de Senex. Ce culte incorpore Julius Senex et sa statue est posée partout. Chaque Propinquus est obligé de l’embrasser et d’y verser son sang. Le Culte de Senex est la condition pour n’importe quel culte pour d’intégrer la Camarilla. Fausta Flaminia, la fondatrice de la lignée et infante directe de Senex, s’est éveillée il y a peu et a repris le rôle de Regina Sacrorum. C’est elle qui lit les augures et annonce les prophéties. Dès qu’un propinqui est envoyé à Rome, il doit se soumettre au Culte de Senex et lui offrir son sang. Les Flaminii ont développé des rituels propres, qui leur permette de maîtriser la Bête des vampires soumis. C’est de cette manière que la Pax Propinqua est maintenue dans de nombreux endroits, et notamment au sein de Rome.

Les clans et les lignées

Arx Tarpeia Capitoli Proxima Araknee Araknee